Outils pour utilisateurs

Outils du site


logiciels_et_licences_libres

FIXME Document en cours de rédaction/relecture

Qu'est-ce qu'un logiciel libre ?

Les logiciels libres sont soumis à une licence libre. Afin de comprendre les licence libres, il est tout d'abord nécessaire de comprendre ce qu'est une licences propriétaires :

Les licences propriétaires et libres

Les licences propriétaires sont des licences qui restreignent l'utilisateur, c'est à dire qui l'empêchent de faire certaines choses avec le logiciel : par exemple elles peuvent contraindre l'usage privé ou professionnel, contraindre à fournir des données personnelles en l'échange de l'usage du logiciel, d'empêcher de copier le logiciel ou de le transférer sur un autre ordinateur, obliger l'utilisateur à repayer après un certain temps, empêcher de modifier le logiciel pour le faire correspondre à ses besoins, etc.

Le logiciel libre a été créé en opposition avec ces licences propriétaires et ne se définit pas par eux. Il est question de liberté pour les utilisateurs du logiciel. Le système d'exploitation GNU/Linux est conçu pour que les utilisateurs soient libres de leurs activités informatiques, d'où l'utilisation du mot “libre” qui met bien avant la volonté de transparence et de mise à disposition du code source, puisque même si certains logiciels sont disponibles gratuitement, ils peuvent soumettre les utilisateurs au pouvoir du propriétaire.

Voyez la licence comme la vente d’un droit d’utilisation. En achetant une licence, on paie l’autorisation d'utiliser un logiciel ou un programme, mais dans un cadre précis et sous certaines conditions. Par opposition, les licences libres visent à préserver la liberté d'utiliser, de modifier et de diffuser le système et ses versions dérivées. Elle garantit donc que les sources des programmes restent ouvertes et accessibles à tout le monde ! !

Des exemples !

Prenons des exemples de logiciels couramment utilisés : Firefox, le navigateur pour aller sur le net, est une solution libre qui a aussi l'avantage de fonctionner sur toutes les plates-formes. Quel que soit l'ordinateur que vous avez, vous pouvez installer un Firefox, ce qui permet d'apprendre un seul logiciel et quel que soit le matériel que vous achèterez plus tard, vous avez la garantie que vous pourrez continuer d'utiliser ce logiciel.

Pour regarder, diffuser et enregistrer les vidéos : VLC qui est un logiciel libre grand public.

Un autre grand classique est Libre Office, qui est un logiciel de bureautique qui permet de faire les grandes utilisations bureautiques qu'on connaît, donc du traitement de texte, des tableurs, des présentations.

Le logiciel libre permet de partager des bouts de code informatique, des ressources, du savoir informatique, et donc de ne pas devoir perpétuellement réinventer la roue comme c'est le cas lorsqu'on doit recréé du code alors que le même existe déjà, mais protégé par une propriété intellectuelle et donc, inaccessible.

Les valeurs

Le logiciel libre offre la possibilité d'avoir un contrôle individuel et collectif sur le programme. La base du mouvement du logiciel libre repose autant sur la volonté du respect de la liberté de l'utilisateur que celle de la communauté en appliquant un portage naturel du savoir par une solidarité sociale et coopérative.

Le logiciel libre n'interdit pas une utilisation commerciale mais le logiciel est dit libre s'il donne les 4 libertés aux utilisateurs de manière adéquat (voir section ci-dessous). Dans le cas contraire il est “non-libre”.

Les logiciels peuvent aussi être nommés “open source” lorsqu'ils portent ces 4 mêmes libertés. Néanmoins pour être dit “logiciels libres”, ils doivent aussi inclure la dimension éthique.

Les 4 libertés essentielles

Cette philosophie repose alors sur quatre libertés essentielles :

  1. la liberté d'exécuter le programme (donc pas d'expiration des licences, pas de période d'essai obligatoire, etc)
  2. la liberté d'étudier et de modifier programme sous forme de code source (c'est à dire qu'elles sont contre les restrictions quant à la compréhension du programme, contre les achats de licence, contre les accords de non-divulgation, contre le fait de rendre inaccessible de code source)
  3. la liberté de distribution de copies exactes (qui amène des possibilités de rémunération)
  4. et enfin la liberté de redistribution des versions modifiées (qui donne la liberté à ceux qui n'ont pas le temps ou les compétences pour résoudre un problème d'accéder indirectement à la liberté de modification d'un logiciel - qui amène également deux possibilités d'amélioration)

Richard Stallman définit le logiciel libre avec les 3 mots : “liberté égalité fraternité” (ce dernier mot pourrait être remplacé par “adelphité” :

  • liberté parce que avec le logiciel libre chaque utilisateur est libre
  • égalité parce que tous les utilisateurs possèdent les mêmes droits et personne n'a pouvoir sur personne
  • fraternité parce que nous encourageons la coopération entre les utilisateurs

Les logiciels libres sont devenus les bases de la construction de nombreux logiciels. Ils aident les développeurs modernes à construire et distribuer des produits innovants. Ils participent à la construction d'un bien commun numérique, et permettent à un plus grand nombre de personnes de bénéficier de l'informatique.

Les différents types de licences libres

FIXME

Ressources externes

Soyez Résolu (initiative Framasoft + CEMEA + Picasoft avec le soutien de la Fondation Free)

5 courtes vidéos pour comprendre la philosophie des logiciels libres, dont cette page s'est en partie inspirée.

Formation Openclassrooms Initiation à linux

Les numériques en commun

Les communs numériques : site du gouvernement

logiciels_et_licences_libres.txt · Dernière modification: 2022/09/03 10:50 de obilhaut